Tunnel Blanka : après des années de retard, ouverture programmée en décembre

Le tunnel Blanka, photo: ČTK

Le tunnel Blanka est probablement l’arlésienne la plus fameuse du monde de la construction tchèque. Mais surprise, à quelques jours des élections municipales, on annonce la fin prochaine des travaux de cet ouvrage pragois devant s’inscrire dans la nouvelle rocade de la ville sont quasiment terminés. L’ouverture, qui était originellement annoncée pour 2011, devrait avoir lieu le 2 décembre prochain. Le tunnel aura coûté 37 millions de couronnes, soit 6 milliards de plus que dans le budget initial.

Le tunnel Blanka, photo: ČTK
Lancée en 2006 quand Pavel Bém (ODS) était encore maire de Prague, la construction du tunnel Blanka s’est avérée un chaotique avec des délais sans cesse repoussés et une facture continuellement revue à la hausse. L’ouvrage de 17 kilomètres doit constituer le plus long tunnel urbain en Europe. En tout, il consiste en réalité en trois tunnels connectés entre eux reliant les quartiers de Střešovice, de Hradčanská et de Troja et censé désengorger le centre-ville de la capitale tchèque.

Dès le début, une odeur de soufre a entouré le projet. L’UNECO avertissait ainsi que les travaux risquaient d’endommager le centre historique de Prague. D’autres voix ont mis en avant le rôle des lobbys de la construction routière et critiqué cet aménagement urbain résolument orienté en faveur de la voiture.

Plus récemment, des conflits ont opposés la société en charge des travaux Metroslav avec la municipalité de Prague, la première accusant la seconde de factures impayées. En conséquence de quoi, Metroslav a décidé en décembre 2013d’interrompre les travaux. Un arbitrage indépendant a finalement permis la reprise du chantier.

Prévue donc pour le 2 décembre prochain, l’ouverture est cependant conditionnée au bon déroulement des différents tests que va subir le tunnel pour assurer la sécurité des futurs usagers.