Vaclav Havel et les élections au Zimbabwe

r_2100x1400_radio_praha.png

La presse tchèque a suivi de très près les élections au Zimbabwe et le processus électoral ayant permis à Robert Mugabe de succéder à lui-même.

La presse tchèque a suivi de très près les élections au Zimbabwe et le processus électoral ayant permis à Robert Mugabe de succéder à lui-même. La CTK a informé de toutes les protestations de l'opposition zimbabwéenne et autres, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, et qui dénonçaient bien avant le scrutin, les intentions de Mugabé, affairé alors à muserler la presse libre. Aussi, pour sa part, le président Vaclav Havel n'est pas resté indifférent au résultat des ces élections qualifiées de hold-up électoral par l'opposition. Exprimant sa profonde inquiétude quant aux conditions dans lesquelles s'est déroulé le scrutin, le président tchèque s'est déclaré convaincu que la récente évolution en Europe centrale et de l'Est a montré que la démocratie n'est pas seulement synonyme d'élections calmes, mais que toutes les élections qui se seraient déroulées dans une atmosphère de violence et d'intimidation, ne pourraient être considérées comme libres et justes.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture