Week-end sportif

Petra Kvitová, photo: ČTK
0:00
/
0:00

Tennis avec la nouvelle qualification de la République tchèque pour la finale de la Fed Cup, hockey avec le nouveau sacre de Brno champion de République tchèque, basket avec les performances de Tomáš Satoranský en play-offs en NBA et football avec un succès qui fait un bien fou au Viktoria Plzeň, leader de l’HET Liga, ont constitué l’essentiel de l’actualité sportive du week-end écoulé.

Tennis – Fed Cup : les Tchèques de nouveau en finale

Petra Kvitová, photo: ČTK
L’équipe féminine de tennis de République tchèque peut espérer remporter sa sixième Fed Cup en huit ans. Vainqueurs de trois des quatre simples disputés samedi et dimanche à Stuttgart, Petra Kvitová et Karolína Plíšková sont venues à bout de l’Allemagne en demi-finales, qualifiant ainsi la Reprezentace pour la finale qui l’opposera aux Etats-Unis à Prague les 10 et 11 novembre prochains.

Après la défaite de Plíšková face à Julia Georges (4-6, 2-6), dimanche, qui a permis à l’Allemagne de revenir à deux points à un et d’entretenir l’espoir, c’est Kvitová qui a offert le point décisif à la République tchèque en dominant sans trembler en moins d’une heure Angelique Kerber (6-2, 6-2). La double lauréate de Wimbledon a par la même occasion signé sa trentième victoire en Fed Cup (pour seulement dix défaites) depuis ses débuts dans la compétition. Par ailleurs, malgré les performances parfois en dents de scie de sa meilleure joueuse actuelle, la République tchèque a remporté chacune des neuf rencontres de Fed Cup auxquelles Plíšková a participé. Autant de statistiques qui témoignent de la domination tchèque depuis le premier succès en 2011, et ce même si Petra Kvitová affirme ne pas avoir pleinement conscience de la série en cours :

« Je pense que nous ne nous en rendons même pas compte. Les saisons passent et nous continuons ensemble. Nous sommes toutes habitées d’un bon état d’esprit. Le plus important est que nous soyons toutes disposées à nous mettre au service de l’équipe. La Fed Cup a toujours été une priorité pour chacune d’entre nous et le fait que nous participions régulièrement nous a toujours permis de nous maintenir dans le Groupe mondial, ce qui facilite aussi les choses. Les victoires entraînent les victoires. Nous sommes désormais en position de remporter une nouvelle fois le trophée, et je dois avouer que je n’aurais jamais rêvé à un tel bilan quand j’ai commencé à jouer dans cette compétition. »

C’est une finale de rêve qui se profile à Prague à l’automne prochain. Les Tchèques accueilleront en effet les Etats-Unis, tombeurs de la France ce week-end à Aix-en-Provence dans l’autre demi-finale, dans leurs 17 000 supporters de l’O2 Arena. Et le capitaine tchèque Petr Pála espère bien que les sœurs Serena et Venus Williams répondront présentes pour faire de cette finale une plus belle affiche encore :

« Ce sont deux des meilleures joueuses de l’histoire, donc oui, ce serait le scénario idéal pour tout le monde, pour les organisateurs comme pour le public et les médias. Même les joueuses ont envie de battre les meilleures. Mais la question est de savoir si elles auront envie de venir à Prague et de disputer une rencontre à l’extérieur. Pour Serena, la priorité cette saison, ce sont d’abord les tournois du Grand Chelem. Mais si elle y fait bonne figure, peut-être aura-t-elle envie de continuer aussi en Fed Cup. Franchement, ce serait vraiment formidable ! »

Hockey : qui c’est les plus forts ? Brno, évidemment !

Le Kometa Brno a conservé son titre de champion de République tchèque de hockey sur glace, photo: ČTK
De nouveau champions ! Le Kometa Brno a conservé son titre de champion de République tchèque de hockey sur glace. Vainqueur (4-1) du cinquième match de la finale des play-offs dimanche à Třinec, le club de la capitale morave a remporté la série sur le même score de quatre victoires à une. Avec treize couronnes de champion de Tchécoslovaquie ou de République tchèque, Brno est ainsi devenu le club le plus titré de l’histoire du hockey tchèque. Propriétaire et entraîneur à la fois du Kometa, un des clubs les plus populaires du pays, Libor Zábranský était bien entendu aux anges après ce nouveau succès :

« Nous avons une super équipe composée de joueurs de haut niveau. Le club fonctionne comme une famille et cela se voit sur la glace. La conquête du titre cette saison n’a pas été plus facile ou plus compliquée que la saison dernière. En play-offs, chaque adversaire est difficile à battre. La ligue tchèque est un championnat avec de belles équipes, ce qui fait que les play-offs offrent toujours de grands moments. »

Dans une ville, Brno, dont le cœur bat au rythme du hockey sur glace depuis quelques années déjà, l’objectif à moyens termes, après ce premier doublé réalisé par un club tchèque depuis 2007, est désormais de construire une nouvelle salle pour accueillir un public qui compte parmi les plus nombreux et les plus chauds en Europe.

Basket - NBA : Tomáš Satoranský, une raison pour les Tchèques de s’intéresser aux play-offs

Tomáš Satoranský, photo: Nicolás Arlanzón Martínez, CC BY-SA 2.0
Les play-offs battent aussi leur plein en NHL, la prestigieuse ligue nord-américaine de hockey, avec plusieurs joueurs tchèques en lice dans différentes équipes qui, tous, rêvent de soulever la Coupe Stanley en juin prochain. Moins habituel en revanche, un joueur tchèque dispute également les play-offs en NBA, la ligue de basket-ball. Sous le maillot des Wizards de Washington, Tomáš Satoranský entend lui aussi à ce que sa saison se termine le plus tard possible.

Dimanche, le meneur de jeu tchèque a contribué à la victoire de la franchise de la capitale américaine aux dépens des Raptors de Toronto (106-98) dans le match n° 4 de la série comptant pour les quarts de finale de la Conférence Est. Ce succès permet à Washington de recoller à deux manches partout après deux défaites initiales au Canada, où la série se poursuivra ce jeudi. Habitué à un temps de jeu plus important durant la saison régulière, Tomáš Satoranský doit désormais se contenter de quelques minutes sur le parquet lors de ces play-offs :

« Ce n’est pas une situation idéale pour moi, c’est évident. Mais je me comporte en professionnel. Ce sont les play-offs et chaque joueur a un rôle bien précis à remplir. C’est donc ce que je m’efforce de faire du mieux possible. Je préférerais passer plus de temps sur le terrain, mais les stars sont payées pour faire la différence durant les play-offs. C’est comme ça, je dois l’accepter. On me demande d’abord de bien défendre, c’est ce que j’ai fait aujourd’hui et c’est à moi de me tenir prêt. »

Foot – HET Liga : Plzeň reprend ses distances

Brno - Viktoria Plzeň, photo: ČTK
Le Viktoria Plzeň s’est donné un peu d’air en tête du classement de l’HET Liga, le championnat de République tchèque de football. Grâce à un triplé de son milieu de terrain Aleš Čermák, le club de Bohême de l’Ouest s’est imposé (3-1) sur la pelouse de la lanterne rouge, Brno, samedi soir, dans le cadre de la 25e journée. Pour le leader, il s’agit du deuxième succès depuis la fin de la trêve hivernale. Autant dire que l’entraîneur de Plzeň, Pavel Vrba, était plus soulagé qu’autre chose au coup de sifflet final :

« Ce n’est malheureusement que notre deuxième succès, ce qui est bien entendu très insuffisant. Nous avons mieux joué aujourd’hui, ce qui nous a permis de prendre ces trois points très importants. Il reste encore cinq journées, il va falloir s’accrocher pour embellir le bilan du printemps dont nous ne pouvons pas nous satisfaire. Deux victoires en neuf journées depuis la reprise, c’est quand même très peu. »

Suffisamment néanmoins au Viktoria pour disposer de sept points d’avance sur son premier poursuivant, le Slavia Prague, qui a dû se contenter d’un résultat nul (0-0) lors de son déplacement à Liberec dimanche, quatre jours après sa qualification pour la finale de la Coupe de République tchèque.

Derrière ce duo de tête, le Sigma Olomouc, vainqueur du Baník Ostrava (1-0), et le Sparta Prague, qui s’est défait de Jablonec (2-0), se disputeront probablement la troisième place sur le podium, qualificative pour les tours préliminaires de la Ligue Europa la saison prochaine.