Bilan du cabinet social-démocrate

r_2100x1400_radio_praha.png

Lors d'une conférence de presse donnée à l'issue de la réunion de la présidence de la social-démocratie, samedi, le Premier ministre, Milos Zeman, a pu déclarer que son cabinet accomplissait, en grande partie, son programme. Une exception l'action appelée « Mains propres », une opération destinée à combattre la corruption. Le chef du gouvernement a surtout fait des compliments à Vladimir Spidla, Vice-premier ministre et ministre du Travail et des Affaires sociales. Satisfaction aussi en ce qui concerne la décentralisation de l'administration et l'afflux des investissements étrangers. Dans le cas de l'opération Mains propres, Milos Zeman n'est pas satisfait, en dépit du fait que bon nombre de personnes coupables de corruption ont été condamnées. Selon lui, l'opération traîne en longueur. Le Premier ministre a aussi complimenté le ministre de la Justice, Pavel Rychetsky, pour son audace à lutter contre ce qu'il a appelé « une fausse solidarité entre les juges ». Le ministre de la Justice a révoqué, en effet, plusieurs présidents de cours régionales, en raison du retard pris dans trop de procédures pénales.