« Bramboráky », les galettes de pomme de terre

Les galettes de pomme de terre sont l’un des trésors de la cuisine tchèque. On retrouve ce genre de galettes dans l’offre gastronomique de nombreuses cultures partout dans le monde, mais les galettes tchèques sont caractérisées pour leur parfum d’ail et de marjolaine. 

Photo: Barbora Němcová

C’est un plat traditionnel de la cuisine tchèque et ce depuis l’arrivée de la pomme de terre sur le continent européen. En effet, pour préparer ce plat délicieux et très simple, il suffit de pommes de terre crues, d’ail, de marjolaine, d’œuf et de farine.

Foto: Klára Stejskalová

Si autrefois on les faisait cuire directement sur les fourneaux, on fait aujourd’hui en général frire les galettes à la poêle. Le succès des galettes de pomme de terre est inégalé et intemporel. Aujourd’hui, les restaurants les servent parfois associées à de la viande fumée et du chou, ou servies par exemple avec un mélange appelé « du bourreau » (« Katova směs »). Dans ce cas, elles sont présentées enroulées et garnies d’une sauce piquante contenant de la viande de porc émincée.

Photo: Jana Myslivečková, ČRo

En Tchéquie, les galettes de pomme de terre peuvent également être garnies de « hermelín », fromage dont l’apparence rappelle le camembert, quoique le goût en soit moins prononcé, ou encore de « syrečky », ces petits fromages d’Olomouc à l’arôme piquant.

Le mot tchèque qui est utilisé pour désigner la galette de pomme de terre dans tout le pays, c’est « bramborák ». Cela dit, les synonymes sont nombreux, et selon les régions, le « bramborák » pourra être appelé « cmunda », « babčák », « lata », « strouhanec » ou encore « křápanec ».

Photo: Jana Myslivečková, ČRo

En relation

  • La Tchéquie dans l’assiette

    Quel est le plat typique tchèque ? Quelles sont les habitudes en cuisine ? Et quel est le patrimoine gastronomique de la République tchèque ?