Ces lettres qui nous aident à franchir le seuil de la Nouvelle Année ...

r_2100x1400_radio_praha.png

«Bonne année 2007 et surtout santé à la rédaction française... », lisons-nous dans la lettre M. Félix Guilbaud, de France, et sa lettre est typique pour cette période. La fin d'année oblige et nous recevons des cartes de voeux de votre part. Nous vous en remercions infiniment, elles nous ont fait un grand plaisir, mais nous n'allons pas les citer dans cette émission que nous aimerions réserver à des missives susceptibles d'intéresser l'ensemble de nos auditeurs.

Une belle carte nous est arrivée de Barcelone. Pourtant, son expéditeur Henri George ne vit pas en Catalogne mais en Thaïlande. Il nous a expliqué :

« Depuis une dizaine d'années où je suis venu me domicilier au nord de la Thaïlande, je ne peux plus capter vos émissions dont, par le passé, je fus un fidèle auditeur, prenant souvent part dans votre programme « Le Courrier des auditeurs ». Je conserve, exposé dans un cadre, le Diplôme de Fidélité qui me fut décerné par Radio Prague, signé par l'ancien chef de la rédaction française Lubomir Bradacek, le 31 août 1986. A présent, quoique cela ne soit pour moi que des bons souvenirs, je vous saurais quand même fort gré de recevoir de votre part, un peu comme par le passé, quelque autocollant de Radio Prague. Sur cette carte postale de Barcelone, ma ville natale, où je suis allé passer dernièrement huit jours, permettez-moi, cher amis, de clore ma missive, de vous souhaiter, à toute l'équipe de Radio Prague, une Nouvelle Année 2007, heureuse, radiophonique et salutaire. »

Ce ne sont pas que les auditeurs individuels qui nous écrivent mais ces derniers temps on s'adresse à nous aussi pour faire la promotion d'ensembles de musique. Récemment nous avons accueilli dans notre studio deux membres de l'ensemble de style hip-hop BettiDjé (dont la musique accompagne cette émission) et maintenant nous apprenons dans un courriel qu'un groupe breton aimerait venir se produire en République tchèque:

« A l'occasion de la fête de la Musique 2007, lisons-nous dans cette missive, nous organisons une tournée dans les pays de l'Est pour le groupe « Startijenn » en collaboration avec le comité d'organisation de la fête de la Musique, les différentes Alliances Françaises, le ministère des Affaires étrangères... Mélangeant habilement musique traditionnelle bretonne et arrangements plus modernes, Startijenn s'annonce d'ores et déjà comme la relève tant attendue de groupes tels que Ar Yaouank ... Le premier album, distribué par Coop Breizh, est très bien accueilli par les critiques comme peuvent en témoigner leur programmation sur des grosses scènes telles que le Festival des Vieilles Charrues, Les tombées de la nuit, Yaouank, le Festival Fisel, le festival de Cornouaille, les Jeudis du Port ... »

Si donc la tournée se réalise, si les musiciens bretons viennent en Tchéquie, nous aimerions les inviter dans notre studio pour faire une interview et pour écouter leur musique.


Une lettre nous est arrivée en cette fin d'année du Bénin. Son auteur Ramanou Biaou, qui se déclare fidèle auditeur de Radio Prague, nous écrit :

« C'est un plaisir pour moi de vous écrire pour parler du déroulement des fêtes de fin d'année. Surtout de la fête de Noël qui est une fête des enfants et des cadeaux. Ici, à Parakou, au Bénin les rues et presque toute la ville sont décorées aux couleurs de Noël. Souvent on organise de petites fêtes pour les enfants et pour leurs distribuer des cadeaux de Noël. C'est génial; et je crois que c'est la même chose à la radio, chez vous, que la maison de la radio est actuellement décorée aux couleurs de Noël. »

M. Biaou, vous avez raison. Il y avait dans le hall de la radio publique tchèque, qui abrite aussi Radio Prague, un grand arbre de Noël et comme tous les ans on y a organisé une collecte de cadeaux pour les enfants sans famille. Et comme tous les ans, les gens ont apporté beaucoup de cadeaux qui ont été distribués parmi les enfants pour lesquels Noël n'est pas toujours une fête de bonheur.


Récemment nous avons présenté dans cette émission un entretien avec M. Hervé Brien, de Talence, en France et sa femme Frédérique. M. Brien n'a pas manqué d'écouter cette émission et voici sa réaction :

« Nous vous remercions de nous avoir reçus et donné un peu de votre temps lors de notre visite à Radio Prague et ensuite pour nous avoir invité à participer à l'enregistrement du Courrier des auditeurs diffusé le 16 décembre. C'était un beau cadeau, car nous nous trouvions de l'autre côté du poste en votre compagnie. Avec Frédérique nous n'avons pas manqué la 1er diffusion et c'est avec beaucoup d'amusement que nous avons entendu l'enregistrement que nous avions fait le jeudi (peut-être que Frédérique deviendra une auditrice assidue...) Cet enregistrement a été fait dans la bonne humeur et nous vous en remercions encore. A l'écoute, les réponses auraient pu être plus complètes mais elles étaient très spontanées. Grâce à votre site Internet qui, comme je l'ai dit, complète bien l'écoute en direct, j'ai pu garder un enregistrement complet de l'émission. De même j'ai beaucoup aimé l'illustration de l'article. »

Un autre courriel de M. Hervé Brien qui nous a fait un grand plaisir réagit à notre émission musicale de Noël diffusée le 25 décembre.

«Un grand merci pour ce magnifique concert de Noël que j'ai écouté deux fois. Quel étonnement lorsque j'ai entendu votre programme. Lors de notre séjour à Prague, étant amateurs de musique classique comme nous vous l'avions déclaré, nous avons visité le grand magasin de disques de la place Venceslas et voulant rapporter également un disque de chants de Noël tchèque. Au hasard et ne connaissant pas votre langue, nous avons rapporté « Ceske vanocni koledy (Chants de Noël tchèques) ». A l'écoute nous avons été surpris par son contenu et avons particulièrement remarqué cette magnifique Sinfonia Pastoralis de Jiri Ignac Linek. Aimant Mozart et par-dessus tout la musique baroque, nous vous prions de nous donner d'autres oeuvres de Jiri Ignac Linek et la traduction de ce disque. Merci d'avoir évoqué ces musiciens et de nous avoir éclairé sur leur vie et sur et leur oeuvre. »


« Nous avons un très bon souvenir des journalistes de Radio Prague qui n'exercent plus, en particulier Astrid et Omar. Nous aimerions avoir de leurs nouvelles, nous écrit M. René Pigeard de France.

Quand à Astrid Hofmanova elle est partie de la radio pour travailler dans la publicité commerciale. Après un début un peu difficile, elle s'est très bien adaptée à sa nouvelle situation, mais elle garde quand même un peu la nostalgie de la radio. La vocation d'Omar Mounir est la littérature et il est parti de la radio pour pouvoir se consacrer entièrement à l'écriture. Depuis ce temps-là, il a écrit, entre autres, la biographie de l'ancienne journaliste de Radio Prague Jarmila Baxova. Le livre s'appelle Madame Paris - Prague. Il a été traduit en tchèque et nous en avons parlé sur nos ondes. En ce moment Omar Mounir travaille sur un roman historique et nous en parlerons aussi dans notre rubrique littéraire dès que cet ouvrage aura été achevé. C'est donc aussi une petite promesse pour l'année qui vient.

Que cette Nouvelle Année soit souriante et heureuse pour tous ceux qui nous écoutent et qui nous écrivent. Que la santé et le bonheur ne vous quittent pas. Que Radio Prague soit pendant toute l'année 2007 pour vous un compagnon de route, un refuge, un ami toujours prêt à vous informer, à vous amuser et à vous surprendre.