Deux policiers tués !

r_2100x1400_radio_praha.png

Cela est arrivé dans la région de Pisek, ville de la Bohême du sud, ce mardi. Un homme a tiré sur des policiers. Il en a tué deux et blessé un. Selon la police, dans la journée de lundi, une femme est venue au commissariat se plaindre de son ex-mari, d'un an plus âgé qu'elle, qui aurait essayé de la violer. Le lendemain les policiers se rendent au domicile chercher le mari. L'épouse leur ouvre. Trois policiers entrent et deux restent à l'extérieur. Le mari les a pris à partie par un tir de pistolet. Un policier est mort sur place, un autre va succomber à ses blessures. Ils étaient âgés de 26 et 29 ans. Les véritables causes de cette tragédie resteront inconnues, lit-on dans la presse, les protagonistes étant soit blessés soit morts. Une telle chose serait-elle arrivée en France, par exemple ? Les policiers avaient-ils ou non besoin d'un mandat de perquisition ? Délivre-t-on un mandat de perquisition en pareille situation ? La loi tchèque a-t-elle besoin, sur ce point, de s'harmoniser avec la liberté ? Des questions qui suggèrent peut-être les réformes qui restent à faire.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture