Économie/Commerce

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

La fin de Carrefour en République tchèque approche - Des voitures coréennes bientôt construites en Moravie ? - Télévision: Le groupe suédois MTG acquiert 50% du capital de TV Prima - La privatisation d'Unipetrol va faire l'objet d'une enquête - Aviation civile : survoler le pays sera plus cher à partir de 2006

La fin de Carrefour en République tchèque approche

Le géant britannique de la distribution Tesco a confirmé vendredi un échange de magasins avec son homologue français Carrefour, en Slovaquie, République tchèque, et Taiwan. Aux termes de l'accord, Tesco recevra 11 Carrefour de République thèque et 4 de Slovaquie, représentant une valeur de 189, 4 millions d'euros. En retour, Carrefour recevra 6 Tesco et deux autres "sites" de Tesco implantés à Taïwan, d'une valeur de 132 millions d'euros. Carrefour a annoncé vendredi l'acquisition des activités à Taiwan du britannique Tesco, et la cession à ce dernier de ses activités en République Tchèque et en Slovaquie. La réalisation définitive de cette transaction est soumise à l'approbation des autorités réglementaires compétentes, dont les autorités de la concurrence.

Des voitures coréennes bientôt construites en République tchèque ?

Le directeur général du constructeur automobile sud-coréen Hyundai, Chung Mong-Koo, est arrivé jeudi dans le nord-est de la République tchèque pour la prospection de sites où pourrait éventuellement être construite une nouvelle usine du groupe. Jeudi, le directeur de Hyundai s'est entretenu avec le Premier ministre tchèque. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'agence Reuters a indiqué que les Sud-Coréens s'étaient déjà décidé pour la région d'Ostrava. Citant le journal sud-coréen Korea Economic Daily, la presse tchèque a écrit cette semaine que Hyundai envisageait d'investir plus de 1,5 milliards d'euros dans la construction d'une nouvelle usine en République tchèque. D'une capacité annuelle de 300.000 voitures, l'implantation d'une telle usine dans la région pourrait engendrer la création de 8000 emplois. Située dans le nord-est de la République tchèque, la région de Moravie-Silésie pourrait offrir à Hyundai plusieurs sites possibles, dont les zones industrielles d'Ostrava-Mosnov, et de Nosovice près de Frydek-Mistek, selon le président du conseil régional, Evzen Tosenovsky. Bénéficiant d'une forte tradition industrielle et minière, cette région tchèque se voit confrontée ces dernières années à un taux de chômage élevé, se situant actuellement à environ 14% de la population active. "Il s'agirait d'un investissement très intéressant pour notre région, surtout du point de vue de l'emploi", a déclaré M. Tosenovsky à l'AFP. Une autre usine du constructeur automobile KIA, filiale de Hyundai, est actuellement en construction à Zilina, en Slovaquie voisine, à 80 km d'Ostrava.

Le groupe suédois MTG acquiert 50% du capital de TV Prima

Le groupe tchèque GES Media Holding (GMH) a annoncé avoir vendu 50% des parts de la télévision privée Prima au groupe suédois MTG pour un montant de 96 millions d'euros. TV Prima est la plus ancienne chaîne privée du pays. Elle a commencé à diffuser ses programmes en juin 1993, quatre ans après la chute du régime communiste. Depuis un mois, TV Prima diffuse un reality-show, Vyvoleni, dont le succès est énorme et qui a réalisé de tels scores d'audience que la chaîne Nova, pour la première fois battue par Prima, a dû changer les horaires de Big Brother, la version tchèque du concept de la société Endemol.

La privatisation d'Unipetrol va faire l'objet d'une enquête

Une commission parlementaire va être mise en place pour enquêter sur la privatisation de l'industrie chimique tchèque dont celle du groupe Unipetrol, ont annoncé jeudi le Premier ministre social-démocrate Jiri Paroubek et le chef du parti communiste d'opposition Miroslav Grebenicek.

"Je pense que la commission devrait notamment enquêter sur le rôle des sociétés privées dans la privatisation de l'industrie chimique", a affirmé le Premier ministre social-démocrate. Finalisée en avril 2004, la vente de 63% du capital d'Unipetrol jusqu'alors contrôlé par l'Etat tchèque au groupe pétrolier polonais, PKN Orlen, fait l'objet depuis plusieurs semaines d'accusations de corruption dans les médias tchèques et polonais. Les soupçons autour de cette affaire ont déjà conduit au limogeage du chef de cabinet de M. Paroubek, Zdenek Dolezel et poussé, la semaine dernière, l'ex-Premier ministre Stanislav Gross à quitter la vie politique. Les deux étaient visés par des accusations de corruption, après la diffusion d'un reportage filmé en caméra cachée sur la chaîne privée TV Nova.

Survoler la Tchéquie sera plus cher à partir de 2006

Photo: Commission européenne
Le survol du territoire tchèque sera plus cher pour les compagnies internationales, et ce à partir de l'année prochaine. Jusqu'ici, le survol de la République tchèque coûtait 26,40 euros par appareil. Désormais les compagnies désirant entrer dans l'espace aérien du pays pourrait payer jusqu'à 34 euros par appareil, selon Richard Klima, le porte-parole du Contrôle national du trafic aérien. Cette augmentation devrait permettre de réduire ce trafic et de construire un nouveau centre de contôle dans les environs de Prague.