Les héritiers des victimes de l'holocauste réclament les collections d'art de leurs ancêtres

r_2100x1400_radio_praha.png

Dans le cadre des restitutions des biens aux victimes de l'holocauste et à leurs héritiers, l'Américain Gerald McDonalds et ses deux cousines devraient devenir propriétaires de la toile "Paquebot sur la Seine" du pointilliste français, Paul Signac, une des ouvres les plus précieuses de la collection du Musée juif de Prague. Cette oeuvre fait partie de la collection d'une trentaine de peintures et de dessins du fabricant juif, Emil Freund, péri en 1941 dans le ghetto de Lodz en Pologne. Son prix est estimé à plus d'un million de dollars américains. Le Musée juif est prêt à rendre le tableau aux héritiers mais ceux-ci ne pourront pas l'exporter du pays, car la loi tchèque ne le permet pas. Toute la collection d'Emil Freund a été proclamée bien culturel national et, en tant que telle, elle ne peut pas quitter le territoire tchèque.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture