Les Tchèques ont leur médiateur

r_2100x1400_radio_praha.png

Le premier médiateur tchèque est entré en fonction. Lundi, l'ancien ministre de la Justice, Otakar Motejl, a prêté serment au Président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus.

Le premier médiateur tchèque est entré en fonction. Lundi, l'ancien ministre de la Justice, Otakar Motejl, a prêté serment au Président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus. Le médiateur, dont la vocation est de protéger les droits de l'homme, a été élu pour six ans. Pour l'instant, il n'a pas d'adjoint. Ce dernier devrait être désigné par les députés en janvier. Ce mardi matin, Otakar Motejl s'est rendu à Brno, en Moravie du sud, siège de son office. Tout d'abord, il envisage d'informer les Tchèques, à travers les médias, du fonctionnement de cette institution et des compétences du médiateur. Actuellement, l'office à dix employés et 70 personnes, mécontentes des décisions des pouvoirs publics, y ont déjà adressé leurs plaintes et demandes d'aide. Pour Otakar Motejl, Brno n'est pas une ville inconnue, il y a un certain temps, il y travaillait comme président de la Cour suprême. Pour l'instant, il ne dispose pas encore de son appartement de fonction et loge à l'un des hôtels de luxe de Brno.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture