Les Tchèques ont peur de la viande de boeuf

r_2100x1400_radio_praha.png

Les Tchèques ont peur de la viande de boeuf. Bien qu'on n'ait pas dépisté de cas de la maladie de la vache folle en Tchéquie, les consommateurs tchèques en achètent de moins en moins. Les bouchers enregistrent une baisse de près de la moitié. Les éleveurs commencent à s'inquiéter sérieusement. En effet, les abattoirs commandent de moins en moins. Comment remédier à cette crise de la consommation du boeuf ? Les grandes entreprises de production de viande bovine ont commencé à tester la viande de tous les animaux, pour dépister une éventuelle maladie de la vache folle. Les produits portent, ensuite, le label « testé », mais cela coûte cher et le consommateur continue à dédaigner le boeuf. Une campagne de publicité devrait être lancée pour appeler les Tchèques à ne pas avoir peur du boeuf.