Mise hors service de la centrale de Temelin

r_2100x1400_radio_praha.png

Une fois de plus, l'attention des médias a été attirée, ce week-end, à la centrale nucléaire de Temelin où se poursuit le processus de mise en marche du réacteur. Lors d'un test des installations de refroidissement, le système de sécurité a mis le réacteur hors service. Selon le porte-parole du ministère tchèque des Affaires étrangères, Ales Pospisil, la mise hors service s'est fait sans problème, toutes les consignes de sécurité étaient respectées et l'on s'est mis sans délai à remettre le réacteur en activité. A en croire le porte-parole de l'office d'Etat pour la sécurité nucléaire, Pavel Pitterman, l'arrêt du réacteur aurait pu être provoqué par un signal mal identifié par le système de protection de la centrale. Comme il fallait s'y attendre, l'incident a provoqué tout de suite une ferme critique du gouverneur de Haute-Autriche, Josef Pühringer. Il a accusé la République tchèque de ne pas avoir informé à temps la partie autrichienne, de minimaliser la portée de l'incident et de nuire à la confiance qui commençait à naître du dialogue tchéco-autrichien sur la problématique nucléaire. A noter que le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, et le Chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel, avaient décidé, lors de leur dernière entrevue, de créer un téléphone rouge qui doit permettre d'informer l'Autriche sur d'éventuels incidents dans la centrale de Temelin.