Moins de femmes à la Chambre des députés ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Lors des prochaines législatives en Tchéquie, les femmes ont moins de chance d'être élues qu'il y a quatre ans. C'est la conclusion à laquelle est parvenu, jeudi, un forum organisé à Prague sur le statut de la femme dans la société, avec, essentiellement, une représentation du parti chrétien-démocrate et une autre de la social-démocratie. Pour ce qui est de ce parti précisément, on estime que, compte tenu du nombre de ses candidates à la députation, le nombre des députés féminins de la social-démocratie diminuera de moitié. La chrétienne-démocrate Jana Adamcová a déclaré que souvent les femmes occupent des fonctions où elles ne sont pas éligibles. Michaela Malacova du Parti civique démocrate de Vaclav Klaus, estime que les femmes viennent spontanément à la politique et qu'il n'est pas nécessaire qu'elles soient absolument éligibles. Cependant, pour la sociologue Jirina Siklova, les femmes constituent une minorité en politique. Le problème n'est pas de leur donner un coup de pouce afin que soit comblé ce déficit, c'est aux femmes qu'il appartient de renverser la tendance actuelle. La social-démocratie est le seul parti où le quota femmes-hommes dans les fonctions internes est respecté. Mais cette règle tombe à l'établissement des listes des candidats, apprend-on de Mlada fronta Dnes.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture