Tennis - Coupe Davis : Tchéquie - France en mars prochain

Tomáš Berdych, photo: Christian Mesiano, Creative Commons 2.0

La République tchèque recevra la France lors du premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis 2009. Une rencontre qui s’annonce équilibrée.

Wilfried Tsonga, photo: CTK
Du 6 au 8 mars prochain, dans une ville qui reste encore à désigner, l’équipe de République tchèque de tennis affrontera donc la France à l’occasion du premier tour de la Coupe Davis. Ainsi en a décidé le tirage au sort effectué la semaine dernière à Madrid. Le vainqueur du match sera ensuite opposé à l’Argentine ou aux Pays-Bas.

La dernière rencontre entre la République tchèque et la France s’est déroulée en 2002, les Tchèques s’étaient alors inclinés (2-3) en quarts de finale. Et pour la saison prochaine, c’est de nouveau à un match serré que s’attendent les deux camps. Si les Français possèdent un groupe équilibré et un large choix de sélection avec actuellement sept joueurs parmi les quarante premiers mondiaux, dont notamment Richard Gasquet 12e et Wilfried Tsonga 15e après sa première victoire sur le circuit ATP ce week-end au tournoi de Bangkok, les Tchèques, eux, peuvent s’appuyer sur le duo Tomáš Berdych et Radek Štěpánek. Les deux hommes ont certes été les auteurs d’une saison 2008 très irrégulière sur le plan des résultats, mais dans un bon jour et dans l’ambiance euphorique de la Coupe Davis, ils sont capables à eux deux de battre n’importe quelle équipe.

Tomáš Berdych, photo: Christian Mesiano, Creative Commons 2.0
Même si la France ne constitue pas l’adversaire le plus facile, les Tchèques, qui n’étaient pas tête de série, ont estimé avoir hérité d’un tirage au sort positif puisque celui-ci aurait également pu les envoyer en Espagne ou aux Etats-Unis, deux déplacements qui auraient alors ressembler à des missions impossibles. C’est d’ailleurs ce qu’a admis le capitaine de l’équipe tchèque, Jaroslav Navrátil :

« Bien sûr, nous aurions pu avoir un tirage beaucoup plus difficile avec les Etats-Unis ou l’Espagne à l’extérieur. J’espérais secrètement jouer la Suède à domicile. Bon, nous avons la France. Je pense que c’est une équipe jeune et forte avec de très bons joueurs que sont Gasquet, Tsonga, Monfils et une excellente paire de double avec Llodra et Clément. Ce ne sera pas un match facile, mais nous aurons l’avantage d’être à la maison, d’avoir le soutien du public. Je pense donc que c’est un match que l’on est tout à fait en mesure de gagner. »

Radek Štěpánek, photo: si.robi, CC BY-SA 2.0
Pour l’instant, les Tchèques n’ont pas encore décidé sur quelle surface se disputera la rencontre. Un choix sans doute clef même si tout laisse à penser qu’il s’agira d’une surface rapide qui correspond le mieux aux qualités de Tomáš Berdych et de Radek Štěpánek. Au-delà du résultat, les deux hommes auront également une motivation supplémentaire, d’ordre personnelle, contre la France. Lors du dernier tournoi de Roland Garros, le quotidien Le Parisien avait en effet réalisé une enquête auprès des joueurs français sur les adversaires qu’ils estiment être les moins sympathiques du circuit. Tomáš Berdych et Radek Štěpánek étaient arrivés respectivement aux première et troisième places.