Une nouvelle politique d'immigration

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministre tchèque du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla, tente de trouver une solution à la baisse du nombre d'habitants en République tchèque. Comment ? Alain Slivinsky vous donne une brève réponse.

Il y a environ 250 000 immigrés légaux, en République tchèque. Le taux de natalité est en baisse depuis plusieurs années, la population vieillit, donc il y a de moins en moins de personnes actives dans le processus de production. Le ministre du Travail et des Affaires sociales propose un projet de nouvelle politique d'immigration. Certains étrangers pourraient s'installer définitivement en Tchéquie et obtenir la nationalité tchèque plus facilement qu'actuellement. Les immigrés désireux de bénéficier des nouvelles mesures, devraient présenter leurs candidatures aux autorités. Elles seraient examinées et notées, selon l'âge, le degré d'instruction, la qualification du candidat. Les meilleurs recevraient la possibilité d'être naturalisés avec leur famille et de s'installer définitivement en Tchéquie. Il s'agira, certainement des ressortissants de Russie, d'Ukraine et d'Extrême-Orient, qui sont les immigrés les plus nombreux, dans le pays. Tout indique que ce projet de loi sur l'immigration sera adopté par le gouvernement. Il est, d'ailleurs, recommandé par l'O.N.U. pour résoudre le problème du vieillissement de la population. Au début, il s'agira d'un projet pilote. Dans le cas de son succès, plusieurs milliers d'immigrés pourraient être naturalisés Tchèques, tous les ans. Conditions : être employé en Tchéquie, jeune et en bonne santé, ne pas être dépendant du système social.