70 ans après, l’original des Accords de Munich sera exposé à Prague

Photo: CTK

Après une copie exposée à Prague depuis la mi-juillet, les Tchèques auront l’occasion de voir, pour la première fois depuis 70 ans, l’original des Accords de Munich dont l’application a privé la Tchécoslovaquie de ses régions limitrophes – les Sudètes, et de sa souveraineté. L’original du document historique sera exposé au Musée national dans le cadre d’une exposition intitulée « République ».

Marek Junek, photo: Kristýna Maková
Quatre pages de texte, quatre annexes et une carte des nouvelles frontières de la Tchécoslovaquie amputée d’un tiers de son territoire annexé au Reich, voilà l’original des accords signés le 29 septembre 1938 par Hitler, Chamberlain, Mussolini et Daladier. Il sera prêté à Prague, sorti des trésors du ministère des Affaires étrangères à Berlin. Seul ce document historique sera-t-il exposé dans la capitale tchèque ou y en aura-t-il d’autres encore ? On écoute Marek Junek, chef de la section de l’histoire tchèque contemporaine au Musée national :

« C’est une affaire assez compliquée. A ma connaissance, deux exemplaires des Accords de Munich devraient se trouver à Berlin – l’un en allemand, l’autre en anglais, les deux étant signés de la main propre des participants à la conférence. Un exemplaire en anglais devrait se trouver à Londres. Si tout va bien, les Accords de Munich seront exposés à Prague, pour la première fois dans l’histoire, dans leurs quatre versions originales. »

Photo: CTK
Berlin a longtemps hésité à prêter l’original des Accords de Munich, notamment en raison de leur grande valeur historique. Le fait qu’il ait changé d’avis est considéré comme l’expression des très bons rapports tchéco-allemands. Marek Junek confirme qu’il a été difficile de convaincre la partie allemande :

« Cela a duré plus d’une année. La première réaction a été négative. C’est seulement après que nous ayons assuré la partie allemande que l’année 1938 n’était pas l’unique sujet de notre exposition et que cette période ne serait aucunement discréditée que les partenaires allemands ont accepté de prêter l’original des accords à Prague. »

Accords de Munich
Où en sont les négociations avec Londres, Rome et Paris, compte tenu de l’ambition du Musée national d’exposer les quatre versions originales des Accords de Munich ?

« Un espoir assez réel existe en ce moment à Londres. Nous continuons d’en discuter avec nos collègues à Rome qui ont promis de nous le prêter après que Berlin ait exprimé son accord. La situation se montre plus compliquée avec Paris : notre demande a été accueillie positivement, le problème est que le document n’a pas été retrouvé et tout porte à croire qu’il a disparu pendant la guerre. »

Le prêt des Accords de Munich et leur transport à Prague se feront dans des conditions de sécurité exceptionnelles. Au Musée national, les documents seront protégés par une vitrine. L’exposition « République », dans le cadre de laquelle les Accords de Munich seront exposés, commencera le 28 octobre, jour du 90e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie, et elle durera jusqu’au mois de mars prochain.