Manifestation des Rom : une fausse alerte

r_2100x1400_radio_praha.png

C'était prévu pour 11 heures, ce lundi 6 août : une manifestation de l'Action rom devant l'ambassade de Grande-Bretagne à Prague en protestation contre le contrôle des Rom à l'aéroport de Prague. Notre collègue Omar Mounir était sur place.

A l'heure H, il y avait une trentaine de journalistes et pas un seul Rom devant l'ambassade d'Angleterre à Prague. La police, le presse écrite, la radio, la télévision et tout ce monde désemparé et même déçu. N'ayant rien trouvé à se mettre sous la dent, alors que les Rom sont en retard déjà d'une demi-heure et que se précise l'annulation de cette manifestation, les caméra de télévision de sont rabattus sur les journalistes. Mais il y avait aussi un certain Jan Ruzicka, apparemment tout seul, pour représenter la Solidarité sociale. Ecoutons son opinion sur ce faux bon des Rom.

"C'est dommage, c'est dommage, parce qu'ils devraient être les premiers en tant qu'Action rom en République tchèque est ce serait vraiment bien, s'ils dénonçaient l'actuelle pression et commençaient à agir."

Il y eu aussi quatre anarchistes et pas un seul de plus, avec une pancarte sur laquelle on lisait à l'intention de la représentation britannique : "Vous aussi vous êtes responsables de la mort de Ota Absolon, le 21 juillet 2001". Ecoutons un anarchistes répondre à la question de savoir pourquoi il était là.

"Pourquoi, parce que je voudrais soutenir des gens qui ne sont pas là et j'attends de voir s'ils viendront. Je ne voudrais rien dire sur le fait de savoir pourquoi ils ne sont pas là. Pour dix minutes de retard, je ne vous dirai rien. Attendons de voir s'ils vont venir."

En fait, c'était une demi-heure. N'importe comment, en ce qui concerne le contrôle des Tchèques en partance pour l'Angleterre, par des fonctionnaires britanniques, à l'aéroport de Prague, ce lundi fera date. C'est ce jour-là, en effet, que leur travail sera suivi par les représentants du Comité tchèque d'Helsinki. Les responsables de cette ONG considèrent humiliante la mesure et voudraient personnellement vérifier s'il n'y a pas de discrimination contre les Rom.

D'autres manifestations de Rom ont été prévues, ce lundi, devant plusieurs ambassades tchèques à l'étranger. Mis à part l'ambassade de Kosice en Slovaquie, où sont venus protester quelque vingt Rom pour attirer l'attention sur la situation des Rom en République tchèque, il n'y avait pas, contrairement à ce qui était attendu, de protestation à Varsovie, Bucarest et Londres.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture